Accueil Société

Du TATP retrouvé à Bruxelles: l’explosif est surnommé la «Mother of Satan»

Quinze kilos de cet explosif instable utilisé à Bruxelles-National et dans le métro ont été retrouvés dans la cache de Schaerbeek.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le chauffeur de taxi qui avait pris en charge les trois terroristes qui ont frappé samedi à Bruxelles-National s’était vu interdire par ses clients de toucher à leurs valises. Elles contenaient leurs bombes faites de clous et de TATP, le redoutable mais instable explosif utilisé de nombreux terroristes, dont ceux qui avaient frappé à Paris le 13 novembre.

Le « mode d’emploi »

Le « triacetone triperoxide », surnommé la « Mother of Satan » dans les milieux terroristes, produit une puissance comparable à celle du TNT mais est beaucoup plus simple à faire détoner, ce qui le rend sinistrement « populaire » auprès des djihadistes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs