Goffin, vainqueur de Opelka à l’US Open: «Le break au troisième set a été la clé du match»

AFP
AFP

David Goffin (ATP 10) a poussé un petit ouf de soulagement, lundi soir à New York, après avoir franchi avec succès le premier tour à l’US Open de tennis. Sur le court N.17, le Liégeois de 29 ans, est en effet sorti vainqueur d’un match piège contre le géant américain Reilly Opelka (ATP 39/2m11), 22 ans. Il s’est imposé 7-6 (7/2), 3-6, 6-1, 6-4 après 2h27 de jeu et affrontera le Sud-Africain Lloyd Harris (ATP 97) mercredi au 2e tour.

« C’est super, car on n’a jamais envie de rencontrer ce genre de joueur au premier tour d’un Grand Chelem », a-t-il confié dans la grande salle d’interview de Flushing Meadows. « Il est tellement costaud qu’on ne contrôle pas tout. Il peut sortir des coups incroyables. On préfère toujours avoir le match dans sa raquette, mais contre lui, ce n’est pas le cas. On peut très bien jouer et perdre. À partir du troisième set, j’ai commencé à mieux me sentir en retour. Je suis enfin parvenu à le breaker et cela a été clé du match. Ensuite, j’ai pris confiance et je me suis relâché, ce qui m’a permis de faire la différence. J’ai été solide et je suis content. »

L’US Open se joue dans une ambiance étrange cette année, sans spectateurs dans les tribunes de Flushing Meadows et même sans juges de ligne sur la plupart des courts. David Goffin avoue toutefois que, lundi soir, cette situation particulière a sans doute été à son avantage contre Reilly Opelka.

« J’étais déjà sous pression sur chacun de mes jeux de service et je l’aurais sans doute été encore plus s’il y avait eu des spectateurs », a-t-il poursuivi. « Les tribunes auraient sans doute été pleines et le public acquis à sa cause. Il aurait certainement pu se nourrir de cette énergie. Et c’est vrai que cela fait bizarre, car même quand on réussit un coup exceptionnel, il n’y a rien. C’est le silence complet, comme une poussière qui passe dans le désert. C’est un peu dommage. Mais je me sens bien. C’était un bon match et j’espère que le prochain sera pareil. » Il affrontera mercredi au deuxième tour le Sud-Africain Lloyd Harris (ATP 79).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous