Accueil Économie

Saturation des réseaux GSM: De Croo veut des explications

La sévérité de la norme d’émission bruxelloise pourrait constituer une partie de l’explication.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les réseaux des trois opérateurs mobiles ont été mis à rude épreuve toute la journée de mardi. Dès que les informations sur les explosions à l’aéroport ont fusé, les téléphones mobiles ont commencé à chauffer dans tout le pays. L’attentat dans la station de Maelbeek a achevé de mettre les réseaux de Proximus, Base et Mobistar quasiment sur les genoux.

Des centaines de milliers de personnes en ont fait l’expérience : les réseaux étaient saturés. Ils n’ont pas précisément cessé de fonctionner mais les interlocuteurs ont dû s’y prendre parfois à de nombreuses reprises avant de parvenir à joindre leurs correspondants. Et parfois, ils ont dû se contenter d’une conversation par SMS.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs