Affaire Chovanec: «Le procureur savait qu’il y avait des images», un second rapport plus détaillé apparaît

Affaire Chovanec: «Le procureur savait qu’il y avait des images», un second rapport plus détaillé apparaît

Il existe un deuxième rapport de police sur l’incident au cours duquel Jozef Chovanec (38 ans) est mort à l’aéroport de Charleroi, rapporte le journal Het Laatste Nieuws. Ce rapport a été rédigé 55 minutes après le premier rapport sommaire, mais il traite les faits plus en détail. Il montre également que le procureur a pris connaissance des images de la caméra le jour même.

Le premier rapport de police établi par la police de aéroportuaire de Charleroi le 23 février 2018 à 19h10 après l’incident au cours duquel Jozef Chovanec est décédé était succinct et incomplet. Mais un deuxième rapport a fait surface, ce dernier a été consulté par nos confrères du Het Laatste Nieuws. Il a été rédigé à 20h06 et est deux fois plus long (douze pages), ainsi que détaillé : de la quantité de bières que Chovanec avait bu, à la façon dont les cinq agents l’ont maintenu attaché sur le lit dans sa cellule. Cependant, il n’est fait aucune mention d’un salut hitlérien ou de la couverture bleue qui était enroulée autour de Chovanec.

Il s’avère également que le procureur a saisi le jour même les images des caméras concernées par l’incident, selon Het Laatste Nieuws. « Le procureur savait donc dès le premier jour qu’il y avait des images de caméra », dit Ann Van De Steen, l’avocate de la veuve Chovanec. « Ces images ont été ajoutées au dossier dès le début. Et ce afin que cela puisse faire l’objet d’une enquête », conclut-elle.

Maître Van De Steen a également des questions sur ce rapport de synthèse. « Pourquoi y a-t-il deux versions et pourquoi d’abord un court compte rendu pour entrer dans les détails dans le second ? », se demande-t-elle. « Seul le premier sera transmis au cabinet du ministre Jambon. Rien dans le dossier n’indique que le second a été envoyé ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous