La veuve de Joseph Chovanec: «Rien ne peut le ramener, mais peut-être que quelqu’un d’autre sera sauvé de ces bêtes»

La veuve de Joseph Chovanec: «Rien ne peut le ramener, mais peut-être que quelqu’un d’autre sera sauvé de ces bêtes»
Capture d’écran

J’ai perdu toute confiance dans le gouvernement belge », tels sont les mots d’Henrieta Chovancova, la veuve de Joseph Chovanec, dans une interview donnée à la VRT NWS. « Tout le monde se protège, donc je n’avais pas d’autre choix que de faire ressortir ces images. »

« Je suis presque sûre qu’il est mort en cellule », confie-t-elle. « Je ne pense pas qu’il soit mort d’une crise cardiaque, je pense qu’il a été étouffé par la police. La crise cardiaque n’était qu’une diversion pour tout garder secret ».

Henrieta Chovancova raconte qu’elle était en état de choc quand elle a vu les images de la cellule de police. « Il est clair que les policiers ont causé sa mort, n’est-ce pas ? Ils n’ont pas été le voir pendant des heures. Il a essayé de toutes sortes de façons de faire comprendre qu’il y avait un problème, mais ils l’ont simplement ignoré. ».

« Je n’avais jamais vu ça avant, je ne l’avais pas reconnu. »

La veuve de Joseph Chovanec s’en prend également à la juge d’instruction en charge du dossier : « Je pense qu’elle doit couvrir quelqu’un. Sinon comment expliquer qu’elle ait fait si peu en un an et demi ? Elle savait pour les images et elle n’a rien fait. »

Elle explique également qu’elle n’avait pas d’autre choix que de montrer à la presse les images. « Il ne se passait rien, et tout le monde se protégeait. C’était incroyablement difficile pour moi. Bien sûr, vous ne voulez pas que ces images soient diffusées dans le monde entier par toutes les chaînes de télévision. Mais si vous n’avez pas d’autre choix, si vous ne pouvez rien faire de plus, alors quoi ? Cela ne me ramènera pas mon mari, mais cela pourra aider quelqu’un d’autre. »

Sur le même sujet
Police
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous