Masques à l’école: les indications du Centre de crise

Masques à l’école: les indications du Centre de crise
Mathieu Golinvaux

Un groupe de parents qui papotent agglutinés à la grille de l’école, n’est peut-être pas la meilleure idée pour le moment », a averti mercredi le porte-parole du Centre de crise national, Antoine Iseux, lors de la traditionnelle conférence de presse en ligne.

Il est essentiel d’adapter ses comportements aussi en dehors du cadre scolaire, prévient-il encore. « Les abords de l’école peuvent être fréquentés à l’arrivée et au départ des élèves. Dans ces circonstances de rassemblement, de concentration potentielle de personnes, porter un masque est important, tout comme respecter les distances. »

Mais, malgré les nombreuses précautions prises par les directions pour assurer un environnement scolaire sûr, il est toutefois « très satisfaisant de constater que la rentrée, une journée forte en émotions, a pu bien se passer de manière générale alors qu’il s’agissait d’un retour spécial pour les élèves, les enseignants et les équipes d’encadrement ».

S’il est demandé aux élèves du secondaire de porter un masque couvrant bouche et nez toute la journée, il est aussi capital d’assurer une bonne hygiène de celui-ci, en le lavant régulièrement. En outre, « il est utile de prévoir un petit sac en plastique fermable, comme un sac de congélation, pour entreposer correctement les masques sur le temps de midi ».

Enfin, en rentrant de la journée de cours, le porte-parole du Centre de crise prie les citoyens, jeunes et moins jeunes, de ne pas oublier les derniers réflexes de la journée, en se lavant bien les mains et en ne laissant « pas traîner son masque n’importe où, en le déposant dans une petite boîte à l’entrée par exemple ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous