Commission spéciale Covid: Yves Coppieters évoque des «conflits d’intérêt» dans son rapport

Commission spéciale Covid: Yves Coppieters évoque des «conflits d’intérêt» dans son rapport

Ce vendredi commence la commission spéciale Covid-19 au niveau fédéral. L’objectif est de revenir sur la crise sanitaire et de déceler des problèmes pour y faire face dans le futur. Invité par les députés à donner son avis, l’expert Yves Coppieters vient de leur transmettre un rapport. La RTBF a pu lire le rapport et en publie, sur son site internet, les grandes lignes.

Selon la RTBF, Yves Coppiters pointe dans son rapport « un manque important dans l’évaluation des risques et de la riposte par les instances de surveillance (Sciensano) qui conseillent nos décideurs ». L’expert regrette aussi des failles techniques combinées à de mauvaises décisions le tout dans le paysage institutionnel belge compliqué.

Pour Yves Coppieters le confinement est dû à un système de surveillance épidémiologique « peu réactif et non adaptatif » qui a conduit au lockdown par manque d’anticipation.

Des conflits d’intérêt ?

« Certains experts sont en lien direct avec des firmes pharmaceutiques, ce qui peut influencer les débats », note également Yves Coppieters pour qui la commission devra rechercher ces possibles conflits d’intérêt.

Yves Coppieters évoque également dans son rapport la pénurie de matériel et la gestion des maisons de repos. Avec notamment une question : Y a-t-il eu des directives pour déconseiller d’hospitaliser les résidents et éviter d’encombrer les hôpitaux ?

Finalement, Yves Coppieters appelle à profiter de cette opportunité pour repenser en profondeur le système de santé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous