Le Diable rouge Thomas Meunier n’adhère pas à la Ligue des Nations: «C’est juste pour faire du business» (vidéo)

Photo News
Photo News

Cela fait depuis le mois de mars que Thomas Meunier, le défenseur des Diables rouges, n’a plus disputé un match officiel. En ce début du mois de septembre, il va pouvoir regoûter à la compétition avec l’équipe nationale (contre le Danemark et l’Islande). Passé du Paris Saint-Germain au Borussia Dortmund cet été, l’ancien joueur de Bruges fait le point sur son actualité en conférence de presse.

« On est pacsé pour de bon », a commencé Thomas Meunier, interrogé au même moment avec Axel Witsel. « Cela a été une très longue période d’abstinence. Depuis que j’ai sept ans, je n’ai jamais vécu comme une personne normale. Ici, j’ai pu en profiter pendant six mois. C’est top de revenir avec l’équipe nationale. Il ne manque plus que les supporters. En Allemagne, les choses avancent plutôt bien. Ils ont prévu de faire revenir les supporters. Dans tous les cas, cette situation actuelle est passagère, ce n’est qu’un mal pour un bien. »

Blessé durant la préparation estivale avec Dortmund, Meunier va mieux. « Je me suis réentraîné individuellement jusqu’hier. Tout s’est bien passé, c’est de l’histoire ancienne. En espérant que cela reste comme ça quand je m’entraînerai plus intensément. Pour jouer, le risque est encore grand, mais on va trouver un processus. La communication est bonne entre le club et les Diables. Chacun connaît les besoins de l’autre. »

« Calendrier trop chargé »

Si le défenseur belge va aborder sa deuxième Ligue des Nations, il n’est pas convaincu par le bénéfice de cette compétition. « Quand l’UEFA l’a créée, je n’ai pas vraiment adhéré. C’est juste pour faire du business et ajouter des matches. Le calendrier est déjà trop chargé depuis plusieurs années. Ce n’est qu’en diminuant le calendrier que l’on parviendra à tirer le meilleur des joueurs. »

L’un des grands sujets de discussion était bien évidemment l’arrêt de la carrière de joueur de Vincent Kompany. « Il est passé de l’autre côté, il est maintenant dévoué à 100 % sur son nouveau rôle, j’espère que ça fonctionnera pour lui. Il avait une certaine présence et une relation enseignant-élève avec les joueurs. Il aime toujours parler de la tactique, c’est quelqu’un qui est super-investi avec l’équipe. Sa présence va peut-être créer un manque avec les Diables rouges. »

« Pas l’argent pour reprendre Virton »

Et Thomas Meunier d’avoir un mot sur le cas de Virton, son ancien club, qui ne se porte pas très bien. « La faillite de virton ? Cela pend au nez du club depuis des années, c’est un club qui a fait en fonction de ses moyens. Depuis la reprise, la situation s’est aggravée, le club a vécu au-dessus de ses moyens récemment. » Avant de répondre à Axel Witsel qui lui proposait de reprendre le club gaumais : « Je n’ai pas assez d’argent pour ça », rigolait Meunier.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous