Un trou noir hors normes découvert

Photo d’illustration
Photo d’illustration

Il a mis 7 milliards d’années-lumière à nous parvenir : un trou noir massif d’un nouveau type, sans doute issu de la fusion de deux trous noirs, a été directement observé pour la première fois grâce aux ondes gravitationnelles, révèlent mercredi deux études.

Cette découverte constitue la première preuve directe de l’existence de trous noirs de masse intermédiaire (entre 100 et 100.000 fois plus massifs que le Soleil) et pourrait expliquer l’une des énigmes de la cosmologie : la formation des trous noirs supermassifs, tapis au cœur de certaines galaxies, dont la Voie lactée.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous