Accueil Société

Najim Laachraoui, l’artificier présumé devenu kamikaze

C’est désormais officiel : le deuxième kamikaze de l’aéroport était Najim Laachraoui, l’homme qui se cacha, des mois durant, sous la fausse identité de Soufiane Kayal.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le deuxième kamikaze de l’aéroport était Najim Laachraoui. C’est l’homme qui figure à gauche sur le cliché tiré des images filmées par les caméras de surveillance dans le hall des départs, peu avant l’attentat.

Né en 1991, dans une famille schaerbeekoise de six enfants, Najim Laachraoui est bien connu de la justice. Il figurait au nombre des prévenus jugés, par défaut, pour leur appartenance à une filière qui, de la fin 2012 au début de l’année 2014, achemina vers la Syrie une bonne douzaine de candidats au djihad. Le 29 février dernier, le procureur fédéral avait requis une peine de quinze ans de prison contre Najim Laachraoui, considéré comme l’un des dirigeants de cette filière (essentiellement schaerbeekoise) organisée, selon le ministère public, autour des frères Othman et Mohamed Akzinnay.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs