Accueil Monde Europe

Affaire Chovanec: le parlement slovaque réclame une enquête de la Commission européenne

Le texte, déposé par l’opposition, a obtenu le soutien de l’ensemble du parlement de Bratislava, rapporte la VRT.

Temps de lecture: 1 min

Le parlement slovaque a adopté une résolution dans laquelle il est demandé que la Commission européenne enquête sur l’affaire Chovanec, du nom de ce ressortissant slovaque décédé à l’aéroport de Charleroi en 2018.

Le texte, déposé par l’opposition, a obtenu le soutien de l’ensemble du parlement de Bratislava, rapporte la VRT. Ce vote démontre le mécontentement grandissant en Slovaquie à l’encontre de l’arrestation musclée dont a été victime le ressortissant de ce pays.

Peu de confiance pour l’enquête belge

La Slovaquie indique ainsi ne pas suffisamment faire confiance à une enquête belge et souhaite que la Commission européenne se penche sur cette affaire. Selon la VRT, c’est à Didier Reynders, en tant que commissaire européen à la Justice, que la demande est adressée. Celui-ci était alors ministre belge des Affaires étrangères au moment des faits.

Selon l’agence de presse slovaque TASR, le ministre slovaque des Affaires étrangères Ivan Korcok a déjà exprimé son soutien à la résolution du Parlement, ajoutant que ses services «surveillent de près l’enquête en cours».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 3 septembre 2020, 16:39

    Bon d'accord la Belgique à vraiment m... heu... fauté dans ce dossier, mais que la Slovaquie fasse d'abord le ménage chez elle ... corruption, meurtre, mafia, ce ne sont pas les dossiers qui manquent!

  • Posté par André MASSIN, jeudi 3 septembre 2020, 9:22

    Pour tous les excités anti-flics et autres redresseurs de torts d'internet, je vous invite à aller lire le communiqué officiel du parquet général de Mons qui, en accord avec le juge d'instruction, a exceptionnellement dérogé partiellement au secret de l'instruction pour mettre un terme au flux incessant de conneries débité dans les merdias et aussi par tous les experts de facebook et autres merdias sociaux à propos de cette affaire. Bien sûr, pour faire cela, il faut avoir un minimum de sens critique en ce compris l'auto-critique... Une fois que vous aurez pris connaissance de ce communiqué qui reprend les faits officiels avérés, je pense que vous comprendrez, à défaut de partager mon opinion, que le parlement slovaque aille s'occuper de ses oignons. La Belgique est toujours un état souverain démocratique (si tant est que ce mot veuille encore dire quelque chose à notre époque) et l'Europe n'est jamais qu'une association de malfaisants hors de contrôle, coûteux, inutiles, voire nuisibles qui ne représente qu'elle-même. Il suffit pour s'en convaincre de voir leur "gestion" de la pandémie coronavirus. Mais si vous préférez une dictature dirigée par les merdias, ne vous gênez pas. Continuez à leur donner le crédit qu'ils ne méritent pas en propageant, commentant et amplifiant leurs âneries. Mais après cela, il ne faudra pas venir pleurer si un jour vous vous retrouvez par accident crucifiés en première page de l'un ou l'autre torchon sans procès équitable pour avoir simplement été au mauvais endroit au mauvais moment.

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 3 septembre 2020, 17:28

    J'ai lu la communication attendons la fin de l'enquête, mais ceci n'explique pas les 2 ans pour "sortir" l'affaire, ni l'Alzheimer momentané du ministre... C'est assez incroyable, captivant , troublant!

  • Posté par Delvaux Alain, jeudi 3 septembre 2020, 6:16

    Si il faut en arriver à une injonction de la commission européenne pour faire le ménage dans notre propre police / justice, cet état est tombé bien bas dans ce qui doit être considéré comme primordial dans un état démocratique. Les excès d'autorités, abus de pouvoir de certains flics sont devenus monnaie courante et il est tant que certains prennent la porte ou soient traduis en justice et que d'autres aillent suivre illico presto des cours sur les droits humains.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 2 septembre 2020, 21:44

    Bah peut-être que ça la commission pourra faire ça nous changera

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une