Accueil Économie Consommation

Des batteries électriques résidentielles au fort accent liégeois

La start-up liégeoise Ce+T Energrid a conclu un accord pour fournir les convertisseurs des batteries murales développées par l’américain Orison. La commercialisation doit commencer début de l’année 2021.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Un contrat de plusieurs millions de dollars. » Sam De Frene, le patron de la start-up liégeoise CE+T Energrid, se refuse pour l’heure à chiffrer le montant exact de l’accord conclu avec son homologue américaine Orison. Le deal : fournir les convertisseurs de courant qui équiperont les batteries de stockage murales destinées aux particuliers qu’Orison va placer en phase de test dans plusieurs milliers foyers en Europe et en Australie, avant leur commercialisation au début 2021.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs