Accueil Belgique Politique

Négociations: le CD&V fait monter les enchères

Joachim Coens a refusé ce mercredi de venir compléter une Vivaldi, avec les socialistes, libéraux et écologistes. Il veut une Avanti, éventuellement avec les mêmes partis (plus le CDH), mais où ses points de programme doivent se trouver.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le président du CD&V s’exprimera ce soir sur la VRT »… Gros suspense mercredi après-midi autour de la négociation fédérale. Mais qu’allait donc « raconter » Joachim Coens à Ter Zake, le célèbre magazine d’actu de la télévision flamande ? Vu le « teasing », tout le monde s’attendait à ce que le leader chrétien-démocrate se détermine enfin pour ou contre la fameuse Vivaldi, cette coalition en gestation composée en principe des socialistes (PS, SP.A), des libéraux (MR, Open VLD), des verts (Ecolo, Groen) et du CD&V.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

60 Commentaires

  • Posté par Clement johan, jeudi 3 septembre 2020, 16:39

    Ils vont s'amuser au gouvernement Flamand, avec la NVA dans l'opposition au fédéral. Et là, la NVA et VB auront 3,5 ans pour taper fort sur le CD&V et le VLD. 2024 sera très intéressant.

  • Posté par Dardenne Ghislain, jeudi 3 septembre 2020, 14:04

    Quand ils auront décidé du nom de la future coalition, ils auront, peut-être, l'ambition de négocier et de former un gouvernement !!??

  • Posté par elias jacques, jeudi 3 septembre 2020, 13:11

    En tout cas ils ont intérêt à se remuer le popotin. Ils savent très bien que si on retourne aux urnes les flamingants vont monter en puissance et les écraser tous !

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 3 septembre 2020, 12:58

    Dubois Frédéric, vous voulez rire? Non mais pardon, tout le monde savait qu'il y avait une GRANDE entente entre CDh et CD&V. Quelle blague! Le CD&V est confédéraliste tendance dépendance de la NVA et le Cdh est Belgicians. Cela fait vingt ans qu'ils ne se parlent plus depuis la fin de Dehaene II et en 2001 de la participation du Cdh à la réforme de la Saint Polycarpe et ne parlons pas de la guerre de Louvain qui a vu cette première famille politique se fracturer. Le CD&V et le Cdh unis? Vous vivez sur Mars? De plus et pour Philippe Biot aussi. Bien évidemment que le CD&V a le droit d'avoir des exigences. Mais il faut savoir avoir les exigences de son poids. Autrefois, le CVP était le premier parti du pays. Aujourd'hui, dans une coalition Vivaldi (même en ajoutant le Cdh), la famille chrétienne démocrate ne pèse que le quatrième score derrière dans l'ordre, la famille socialiste, la famille libérale et la famille écologiste. Et donc, on est en droit d'exiger que le CD&V arrête de croire qu'il va rédiger la colonne vertébrale de l'accord de cette majorité. On est surtout en droit d'EXIGER du CD&V qu'il soit moins exigeant qu'en 1991 et à cette époque, le CVP avait accepeté une majorité alternative à la Chambre sur l'IVG. AUCUNE raison donc d'avoir les exigences effarantes et anti-démocratiques (empêcher la Chambre de légiférer!!!). Après, je ne vois pas en quoi l'attitude des autres partis vous dérange. Si le CD&V a le droit d'avoir des exigences irréalistes, les autres ont bien le droit d'avoir des exigences réalistes!

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 3 septembre 2020, 11:44

    Pourquoi le CD&V devrait-il apporter son soutien à une coalition gouvernementale où il n'aurait rien à dire? Pour faire paisir aux libéraux qui ont torpillé leut propre tentative avec les socialistes et la NV-A? Pourquoi ces pressions des médias?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs