Accueil Monde États-Unis

Nouveau drame aux Etats-Unis, un Afro-Américain tué par la police à Washington

La victime est un jeune afro-américain de 18 ans.

Temps de lecture: 2 min

Un homme noir a été tué mercredi à Washington par la police, au moment où le pays est plongé dans un mouvement historique contre le racisme et les violences policières.

Selon les autorités, des policiers se trouvaient peu après 16H00 dans le sud-est de la ville pour enquêter sur des informations à propos d’« hommes armés dans un véhicule ».

« Lorsqu’ils ont approché le véhicule, certaines personnes ont fui à pied et un policier a tiré avec son arme à feu », tuant une personne, a dit le chef de la police de la capitale américaine, Peter Newsham, lors d’une conférence de presse.

« Nous pensons que le sujet avait une arme à ce moment-là », a-t-il précisé, assurant que deux armes avaient été retrouvées sur place. La victime est « un jeune Afro-Américain », a fait savoir aux médias Trayon White, un élu local, appelant à ce que les images captées par les caméras des policiers soient diffusées.

À lire aussi Etats-Unis: une «exécution» qui provoque une explosion de colère

« Ils ne s’en tireront pas comme ça, ne laissez pas les médias étouffer cette affaire », a exhorté l’antenne locale de Black Lives Matter (Les vies noires comptent), invitant à manifester sur place.

Cette affaire a lieu après des mois de protestations contre les brutalités policières à travers les Etats-Unis, et deux jours seulement après que des policiers de Los Angeles ont abattu un Afro-Américain qui roulait à vélo.

Mercredi, la famille de Daniel Prude, un homme noir mort étouffé aux mains de la police de New York au mois de mars alors qu’il était nu et menotté, a exigé que justice lui soit rendue.

À lire aussi Etats-Unis: dans le Wisconsin, Donald Trump souffle sur les braises de la tension raciale

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par VAN DOOREN Bernard, jeudi 3 septembre 2020, 8:33

    Suspecté d'avoir une arme alors qu'à Kenosha, les contre-manifestants étaient armés jusqu'aux dents et pouvaient tuer sans trop d'inquiétude. Cherchez l'erreur !

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 3 septembre 2020, 11:25

    Attendez je vais vous donner une réponse,vous avez les armes blanches bien propres et non létales, sauf si on s'en sert.Puis les armes noires,sales non déclarées,mortelles même lorsqu'on s'en sert pas.Ma réponse a t elle éclairé votre esprit???

  • Posté par Cordier Daniel, jeudi 3 septembre 2020, 11:19

    Peut-être la couleur ? ;-)

  • Posté par Bauduin Dominique, jeudi 3 septembre 2020, 8:07

    L'Amérique est devenue un pays sans foi ni loi, comme au temps du far west. Elle est loin de l'idéal de liberté qu'elle propageait auparavant. La police tire sur des gens qui s'enfuient, comme sur des lapins. La chasse est ouverte...

  • Posté par Meersman Olivier, jeudi 3 septembre 2020, 12:27

    Qu'elle propageait mais n'appliquait pas ou peu... c'est une chimère, tout simplement. Comment pourrait-il en être autrement dans un pays où les citoyens sont sur-armés ?

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une