Accueil Société

La police va accompagner les lanceurs d’alerte dans ses rangs

« Un problème fondamental au sein de la police est la collégialité qui parfois se traduit par une loyauté mal placée ou une crainte de représailles de la part de collègues ou supérieurs », explique le service d’ordre.

Temps de lecture: 2 min

La police fédérale va mettre sur pied un nouveau service qui doit venir en aide aux lanceurs d’alerte qui veulent signaler des abus dans leurs services ou leurs corps, rapporte la Gazet van Antwerpen jeudi.

« Les agents de police qui sont confrontés à des dilemmes ou des questions au sujet d’abus dans leurs rangs et qui ne peuvent pas se tourner vers leurs supérieurs ou collègues pour obtenir de l’aide, pourront se tourner vers un service de confiance, pour dénoncer ces problèmes », confirme la police fédérale. « Ce service de personnes de confiance sera intégré dans le service Intégrité, qui rapporte directement au commissariat général ».

À lire aussi Affaire Chovanec: l’ex-ambassadeur slovaque décrit sa rencontre avec Jan Jambon

« Un problème fondamental au sein de la police est la collégialité qui parfois se traduit par une loyauté mal placée ou une crainte de représailles de la part de collègues ou supérieurs, impliqués dans une problématique d’intégrité. Nous voulons y répondre à travers ce service », poursuit le service d’ordre.

Trois personnes seront attachées à ce nouvel organe à la base, et seront joignables par téléphone en dehors de la chaîne hiérarchique normale. Davantage de personnel sera formé pour être des personnes de confiance au sein du service. L’objectif est qu’à plus long terme, un réseau national soit développé au sein de la police fédérale ».

L’initiative ne découle pas de l’affaire Chovanec et était déjà en cours de préparation depuis longtemps.

À lire aussi Affaire Chovanec: pourquoi Jan Jambon tient le coup

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 3 septembre 2020, 13:37

    " La police va accompagner les lanceurs d´alerte dans ses rangs". Si j'en crois ce titre, elle se comporte donc mieux que la RTBF, qui les vire. Son JT va-t-il, selon leur pompeuse prétention "décrypter" ça ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko