Le harceleur de Myriam Leroy renvoyé devant le tribunal correctionnel

Le harceleur de Myriam Leroy renvoyé devant le tribunal correctionnel

Ce mardi, la chambre des mises en accusation de Bruxelles a estimé que le renvoi devant le tribunal correctionnel de JD, poursuivi pour des faits de harcèlement à l'encontre de la journaliste et autrice Myriam Leroy, était justifié, rapporte Le Vif/L'Express.

L'avocate de Myriam Leroy, contactée par nos confrères, a confirmé l'information.

JD avait saisit la chambre des mises en accusation estimant que ses communications étaient une opinion, couverte par la liberté d’expression. Selon ce dernier, l’affaire relevait dès lors du délit de presse, jugeable par une cour d’assises.

La Chambre a cependant estimé que les propos tenus par JD entre 2012 et 2017, qui comprennent de nombreuses insultes à caractère sexistes, ne consitutent ni la manifestation d’une pensée, d’une opinion, ou d’une information. Etant donné qu’il n’y a pas lieu d’évoquer un délit de presse, c’est bien au tribunal correctionnel que revient la tâche de se pencher sur les faits.

L’inculpé dispose toujours de se pourvoir en cassation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous