Union belge: Sophie Wilmès a donné le premier coup de pelle pour la construction du nouveau bâtiment fédéral (vidéos)

G.R.
G.R.

Ce bâtiment est appelé à remplacer la célèbre Maison de verre située avenue Houba de Strooper à Bruxelles. Le nouveau bâtiment permettra de « rapprocher le sportif et l’administratif », a expliqué Peter Bossaert. Ainsi, le bâtiment comprendra également, outre le siège de la fédération, les vestiaires des équipes nationales de football dans les étages inférieurs.

« On veut qu’il y ait cette proximité », a expliqué Mehdi Bayat. « Cela fait trop longtemps que le personnel de la fédération est beaucoup trop loin du foot. La seule chose qu’ils avaient, c’était l’organisation de cinq ou six matchs par an pour sentir ça. On a clairement ressenti que ceux qui sont à Tubize sentent les choses complètement différemment de ceux qui sont dans la Maison de verre. Là, tout le monde sera sur ce site et ressentira le football. À partir du moment où tu mets les pieds ici, tu ne peux pas ne pas voir le football ».

Si tout se passe bien, le bâtiment sera conclu en trois phases, a détaillé Peter Bossaert. « D’abord en mai 2021, les vestiaires afin que les joueurs puissent préparer l’Euro. En juillet, la centralisation du VAR en vue de la nouvelle saison et en dans le courant du mois de septembre, le déménagement de l’administratif. »

Le projet est financé sur fonds propres, via la vente de la Maison de verre et des subsides obtenus auprès de l’UEFA et de la FIFA, ont encore précisé Mehdi Bayat et Peter Bossaert.

Clin d’œil du destin, les travaux du nouveau bâtiment ont débuté deux jours après le 125e anniversaire de la Fédération. « C’est chouette que ça tombe cette semaine-ci, mais sans le coronavirus, on aurait commencé le chantier plus tôt. Nous avons pris un peu de retard », a précisé Peter Bossaert.

L’Union belge va donc abandonner sa célèbre Maison de verre. « Ce bâtiment date de la fin des années ’80 et on n’a plus réinvesti dedans. Il est beau de l’extérieur, mais à l’intérieur, il ressemble plus à un ministère du football qu’à une fédération sportive. Il y avait des besoins. Et puis il était très cher, les coûts opérationnels étaient excessifs. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous