Espagne en zone rouge: Tui rapatrie 2.000 Belges, les solutions pour les voyageurs qui devaient s’y rendre

Espagne en zone rouge: Tui rapatrie 2.000 Belges, les solutions pour les voyageurs qui devaient s’y rendre

Les Affaires étrangères ont annoncé ce mercredi qu’à partir du vendredi 4 septembre, toute l’Espagne, à l’exception de l’île de Tenerife, serait considérée comme une zone rouge. Tous les mouvements touristiques et autres mouvements non essentiels vers l’Espagne sont donc désormais interdits.

Dès ce jeudi et jusqu’au 10 septembre, le tour-opérateur TUI va rapatrier environ 2.000 touristes belges en provenance de toutes les régions d’Espagne, à l’exception de Tenerife. C’est ce que rapporte le porte-parole Piet Demeyere jeudi matin.

Tui compte environ 6.600 touristes belges dans toute l’Espagne, dont 2.000 ont réservé un voyage à forfait et 4.600 n’ont qu’un billet d’avion. Le tour-opérateur viendra chercher tous les touristes de toutes les régions d’Espagne, à l’exception de Tenerife, entre aujourd’hui/jeudi et le 10 septembre. « Tous les vols se poursuivront comme prévu. Ainsi, tout le monde peut revenir dans la semaine qui vient », explique Demeyere.

En tant que voyagiste, Tui est responsable du retour de tous les voyageurs à forfait. « Tous les touristes qui ont réservé un voyage à forfait et resteraient en Espagne plus tard que le 10 septembre, doivent interrompre leur voyage. Nous leur trouverons une place sur les vols réguliers prévus pour retourner en Belgique », explique le porte-parole.

Pour les touristes qui n’avaient réservé qu’un billet et qui resteraient plus longtemps que le 10 septembre, Tui permet de prendre une place sur les vols réguliers existants jusqu’au 10 septembre. Il y reste encore des places. Ils devront cependant contacter la compagnie aérienne eux-mêmes.

À partir du 11 septembre, Tui ne s’envolera plus vers l’Espagne, du moins jusqu’au 22 septembre. La suite dépendra des conseils aux voyageurs des Affaires étrangères. Seules les deux principales destinations espagnoles, Alicante et Malaga, seront encore desservies par trois vols par semaine après le 10 septembre.

Les solutions pour les voyageurs qui devaient partir en Espagne

Dans le journal de 13 h de RTL Info ce jeudi, était invité Jean-Philippe Ducart, le porte-parole de Test-Achats. Deux cas de figure : soit on a réservé un voyage via un tour-opérateur, soit on a uniquement acheté le billet d’avion aller-retour, réservé une maison, un hôtel…

Dans le premier cas, il y a beaucoup de chance d’être remboursé ou de trouver une solution de remplacement. Dans l’autre cas, « c’est là que les problèmes commencent en fait. Là, il n’y a pas de règles. C’est la force majeure évidemment, l’avis code rouge est un avis négatif de voyage, vous ne pouvez donc pas y aller », explique le porte-parole de Test-Achats. « Vous subissez la force majeure, mais vous devez alors négocier avec les prestataires. Pour les compagnies aériennes vous risquez de perdre la valeur de votre ticket tant que le vol n’est pas annulé. »

Test-Achats a ouvert une ligne d’assistance pour faire face aux questions des Belges concernés : 0800/29.510

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous