Négociations fédérales: «Il ne faut jamais préjuger ce qui va se passer», estime Sophie Wilmès

Négociations fédérales: «Il ne faut jamais préjuger ce qui va se passer», estime Sophie Wilmès
Belga

La Première ministre Sophie Wilmès voit positivement l’évolution des discussions en vue de former un nouveau gouvernement fédéral, a-t-elle déclaré jeudi à l’occasion d’une visite au futur siège de l’Union belge de football à Tubize. Mercredi, le CD&V a annoncé être disposé à s’asseoir autour de la table avec les libéraux, les socialistes et les écologistes. Des pourparlers sont en cours jeudi, a-t-on appris à plusieurs sources, alors que le chargé de mission royale Egbert Lachaert doit se rendre au Palais vendredi.

La Première ministre a rappelé qu’elle n’avait jamais caché son souhait de voir se constituer un gouvernement de plein exercice disposant d’une majorité à la Chambre. La confiance accordée à son équipe doit expirer le 17 septembre, un délai qui peut sembler trop court pour mettre sur pied une nouvelle coalition. « Il ne faut jamais préjuger ce qui va se passer. Deux semaines, c’est court, mais ce peut être une éternité en politique », a déclaré Sophie Wilmès.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous