Négociations fédérales: «On est en mesure de passer à l’étape ultérieure», annonce Jean-Marc Nollet

Négociations fédérales: «On est en mesure de passer à l’étape ultérieure», annonce Jean-Marc Nollet

Jean-Marc Nollet était l’invité de la Première ce vendredi matin. À quelques heures du rapport d’Egbert Lachaert, il est évidemment revenu sur les négociations fédérales du moment. « Pour l’avoir vécu de l’intérieur, je vois une différence nette entre ce qui a pu se passer ces 10 derniers jours autour d’Egbert Lachaert et ce qui s’est passé ces 2-3 derniers mois », a indiqué l’écologiste.

« On est en mesure de passer à l’étape suivante et il est temps. » a-t-il également déclaré en reconnaissant que l’équilibre à trouver entre le social, l’écologie, le déficit budgétaire et le plan de relance est difficile.

Quid du nucléaire ?

Interrogé sur le nucléaire, Jean-Marc Nollet ne voit pas pourquoi la loi votée en 2003 prévoyant une sortie en 2025 ne pourrait pas être appliquée. Quant à l’institutionnel, si l’écologiste reconnaît que des mécanismes sont à changer, ce n’est pas une priorité pour Ecolo.

Enfin, sur la loi avortement, le coprésident a rappelé l’attachement d’Ecolo à ce sujet. «Pour nous, c’est essentiel comme dossier, il s’agit de la protection des droits des femmes», répond Jean-Marc Nollet. Mais «c’est évident qu’on ne va pas pouvoir prendre le texte tel quel», même si «on ne jette pas tout à la poubelle», reconnaît-il, faisant état d’une «volonté» partagée «de prendre en compte les différentes sensibilités».

Avant de quitter le studio, il a répété que tout serait fait pour que le missionnaire royal apporte de bonnes nouvelles au Roi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous