Accueil Société Enseignement

Masques: «Personne n’est en état de suffocation?»

Depuis quelques jours, élèves et enseignants du secondaire ont repris le chemin de l’école. Contrairement au fondamental, c’est visage masqué qu’ils suivent les cours. Coup de sonde dans deux écoles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dix heures trente. La sonnerie de Lycée Martin V de Louvain-la-Neuve retentit. Marquant ainsi la fin de la récréation tant attendue, les échanges entre copains à visage découvert et les courses de skateboard pour les plus aventureux. Mais surtout le retour en classe et la reprise des cours. Près de 1.000 élèves s’entassent aux portes de l’établissement, le visage comprimé par le port du masque désormais obligatoire à l’école. La plupart le portent bien haut sur le nez. D’autres, juste en dessous.

Pour une vingtaine d’adolescents de 4e année, direction le cours de sciences sociales. Chacun s’installe à sa place. Contrairement à la rentrée du mois de mai dernier, plus question de distance sociale entre les élèves. Ils peuvent s’asseoir les uns à côté des autres. Le professeur François Bachus distribue du gel hydroalcoolique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par RICHARD Micheline, lundi 7 septembre 2020, 8:45

    Il conviendrait d'écouter les propos de la généticienne française Alexandra Henrion-Claude dénonçant une folie collective concernant le port du masque notamment et bien d'autres choses relatives à la gestion de cette épidémie. covindinfos.net . Ancienne directrice de l'Inserm elle évoque les origines du virus, la question du masque et du confinement, le vaccin et les conflits d'intérêts qui musèlent les "élites intellectuelles mondiales".A voir absolument sur sa vidéo pour ne pas mourir idiot

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 6 septembre 2020, 12:15

    L'obstination à nier l'intérêt du port du masque relève de la mauvaise foi pathologique ou de la malhonnêteté intellectuelle. Les indications de son intérêt ont été résumées par les Prs. Baele et Gala (https://www.louvainmedical.be/sites/default/files/content/article/pdf/lmed-masque_covid.pdf) et plus récemment par un article publié sur le site de la RTBF (https://www.rtbf.be/info/societe/detail_y-a-t-il-des-preuves-de-l-utilite-de-l-obligation-de-port-du-masque-pour-lutter-contre-le-coronavirus-elements-de-reponse?id=10572339). L' OMS se réfère à l'étude de Jefferson qui démontre que le risque de transmission du virus de la grippe avec masque est égal à 0.3 fois le risque sans port du masque. Plus récemment, Fisher a détecté les particules émises lors de notre respiration à travers un masque et démontre que leur nombre chute fortement. Les particules émises lors du vapotage ne semblent pas infectieuses car trop petites (https://fr.vapingpost.com/covid-19-la-vapeur-peut-elle-transporter-le-virus/). Plus de cent ans de pratique d'hygiène hospitalière démontrent que le port du masque prévient les infections des plaies des patients par les germes transportés par les gouttelles émises lors de la respiration du personnel soignant. Comme ce sont les mêmes particules qui portent la charge virale nécessaire pour infecter une personne saine, le port du masque permettra de réduire le risque d'infection. Même si le nombre d'hospitalisation a été cet été étonnement bas (heureusement) pour une raison encore mal comprise, rien ne permet d'affirmer qu'il en sera de même cet automne et cet hiver. L'évolution des chiffres de l'épidémie chez nous et dans d'autres pays européen ne permet pas de prétendre que celle-ci soit terminée. Continuez donc à respecter les mesures de prévention, même si elles réduisent légèrement votre confort, si elles vous obligent à une modification de votre culture sociale et demandent d'adapter votre liberté. Leur application est préférable à un confinement plus ou moins généralisé.

  • Posté par RICHARD Micheline, lundi 7 septembre 2020, 8:49

    Crachez dans votre mouchoir par trois fois et retenez le pendant quatre heures sur votre nez et votre bouche : on vous aurait conséillé cela avant la crise du Covid-19 et l'obligation de porter le masque, votre bon sens ne se serait pas interrogé sur cette mesure plus qu'étrange.... Et aujourd'hui vous avalez cela comme la vérité descendue de l'Olympe des Dieux de la Médecine qui pataugent depuis des mois pour comprendre ce qu'il faut vraiment faire !

  • Posté par DUHARD Jerome, dimanche 6 septembre 2020, 9:05

    "État de suffocation"? Ce professeur devrait revoir son français..

  • Posté par Peeters P, samedi 5 septembre 2020, 21:38

    C'est notre état qui est en suffocation avec des mesures sanitaires hors proportion pour une pandémie qui n'est plus. Et le port du masque abusif et inutile https://www.youtube.com/watch?v=gyWJee5Lz7k

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs