Accueil Belgique Politique

Une faute politique pour David Clarinval

Pointé du doigt pour des marchés publics pour lesquels son entreprise était sous-traitante, le ministre fédéral s’est défendu. Mais ses arguments sont contestés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

David Clarinval avait-il le droit de participer aux délibérations du collège communal qu’il présidait en tant que député-bourgmestre de Bièvre, pour l’attribution de deux marchés publics, ainsi que lors d’un marché privé financé par des subsides publics dans lesquels son entreprise apparaissait comme sous-traitante ? A-t-il commis une infraction pénale ou, à tout le moins, un acte contraire au Code de la démocratie locale et de la décentralisation (CDLD) ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dupont Jean, samedi 5 septembre 2020, 6:42

    Le parquet de Namur? Ils ont 1.5/5 juge d'instruction. Autant dire qu'à part le roulage et les stup, tout passe. Triste réalité, triste impunité.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs