Accueil Société

«On part chaque soir dans un endroit différent pour tenter notre chance»

Ces migrants en transit essaient tant bien que mal de rejoindre l’Angleterre. Ils ont un agenda bien rempli. Ils partent tous les soirs dans les parkings de Belgique ou du nord de la France afin de monter dans des camions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

B et A. sont tous les deux hébergés chez un particulier dans la commune de Saint-Josse, avec sept autres personnes. Tous soudanais, ils ne viennent pas de la même région mais poursuivent un objectif commun : rejoindre l’Angleterre.

« On n’a pas le choix. » B., arrivé aux portes de la Sicile en 2016 par la voie maritime, parle français couramment. Il l’a appris en France où il est resté trois ans. Sa demande d’asile lui a été refusée et a été contraint de quitter l’Hexagone. Désormais, il ne voit pas d’autre solution que de passer de l’autre côté de la Manche. Ça fait trois mois à peine qu’il est à Bruxelles. Il a tenté maintes fois de monter dans les camions. « Je suis resté trop longtemps ici. Je perds du temps. Je devrais reprendre mes études. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs