Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: les Pyrénées, à déguster sans modération

La deuxième semaine d’un Tour où l’homogénéité entre les favoris n’a jamais été aussi précise (quinze coureurs se tiennent en 40 secondes !) débute ce samedi avec le week-end pyrénéen dont on n’ose affirmer qu’il sera décisif. Pourquoi les coureurs changeraient-ils ainsi leur fusil d’épaule après avoir passé le plus clair de leur temps à s’épier, à se méfier ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les meilleurs de chaque équipe, hormis le malheureux Pogacar piégé par un ennui mécanique et par l’accélération d’Ineos et de Groupama en fin d’étape, sont devant. Même les Français qui détestent les bordures comme Pinot, Bardet ou Guillaume Martin ont appris de leurs erreurs. Il est donc temps pour eux de dégainer sur un terrain propice à leurs illusions, sinon, il faudra à tous ces prétendants potentiels à une victoire d’étape ou davantage, au maillot jaune, regarder Ineos et Jumbo se livrer à un duel qui, dans les chiffres, tourne pour l’heure à la formation néerlandaise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs