Négociations fédérales: Jan Jambon (N-VA) met la pression au CD&V et à l’Open VLD

Négociations fédérales: Jan Jambon (N-VA) met la pression au CD&V et à l’Open VLD
Belga

Si la coalition Vivaldi se forme au niveau fédéral, le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) demandera à ses partenaires au sein du gouvernement flamand, le CD&V et l’Open VLD, si leur soutien reste de mise à l’échelon régional, a-t-il déclaré samedi à la VRT. Il déplore qu’un gouvernement fédéral puisse se former sans majorité côté flamand, avec des partis différents au fédéral et au régional.

Sept partis poursuivront les négociations dans la semaine : les préformateurs Egbert Lachaert (Open VLD) et Conner Rousseau (SP.A) sonderont le MR, l’Open VLD, le PS, le SP.A, Groen, Ecolo et le CD&V pour préparer la formation d’un gouvernement fédéral. S’ils s’allient effectivement, la coalition Vivaldi ne serait pas soutenue par une majorité en Flandre.

Ce qui ne serait « pas une bonne chose » pour Jan Jambon. « La Flandre doit aussi être gouvernée au niveau fédéral avec une majorité démocratique du côté flamand. Les partis qui s’engagent sur cette voie devront rendre des comptes », somme-t-il. « Mais nous n’en sommes de toute façon qu’au début de la formation fédérale, nous verrons comment cela se passe. »

Si le CD&V et l’Open VLD rejoignent un gouvernement fédéral sans la N-VA, Jambon entend leur demander de reconfirmer l’accord de coalition flamand. « Je suppose qu’ils le feront et que nous continuerons avec la même équipe », indique-t-il.

Sur le même sujet
PolitiquePSOpen VLD
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous