Rome: manifestation d’un millier de personnes anti-vaccin et anti-masque

Photo prétexte
Photo prétexte - ZUMA Press

Environ un millier de personnes ont manifesté samedi après-midi dans le centre de Rome pour protester contre l’obligation de vacciner les enfants en âge scolaire ou celle du port de masque, a constaté l’AFP. «Non à l’obligation de vacciner, oui à la liberté de choix», «Pas de masque à l’école, pas de distanciation», «La liberté personnelle est inviolable» et «Vive la liberté», proclamaient des pancartes brandies par les manifestants dont la majorité ne portait pas de masque. L’un d’entre-eux avait une photo du pape François avec en légende le mot «Satan» ainsi que le chiffre «666», considéré comme un symbole du diable.

La foule était essentiellement composée de militants anti-vaccin et de complotistes, même si la police a craint ces derniers jours également une importante participation de groupuscules fascistes, proches de cette mouvance anti-gouvernement et anti-masques, qui aurait pu entraîner des heurts. Interrogé plus tôt dans la journée sur cette manifestation, le chef du gouvernement Giuseppe Conte a froidement répondu en énumérant le bilan de l’épidémie en Italie: «Plus de 274.000 malades et 35.000 morts. Point final». Il a ajouté être confiant que l’automne n’entraînerait pas un nouveau confinement général mais seulement «des interventions ciblées» où cela serait nécessaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Ce lundi, à une soixantaine de kilomètres au sud de Mingatchevir, une usine de coton a été détruite par des bombardements arméniens.

    Par Emmanuel Grynszpan

    Europe

    Caucase: Mingatchevir, cible ultime de la guerre du Karabakh

  • Le «
tourisme Beatles
» est une bouffée d’oxygène pour Liverpool. Enfin, était...

    Par Marc Roche

    Europe

    A Liverpool, l’industrie des Beatles broie du noir

  • «
Nous sommes des femmes qui attendons le retour ou la mort de nos hommes.
»
: Sida Gazaryan devant la tombe de son mari Ararat au cimetière de Stepanakert. © Reuters

    Par MAGDALENA CHODOWNIK

    Europe

    Le conflit sans fin du Haut-Karabakh

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous