Accueil Monde États-Unis

Donald Trump au cœur d’une polémique pour des propos dénigrant des soldats américains

Le président des Etats-Unis, sa femme Melania et de nombreux responsables, actuels ou anciens, de la Maison Blanche ont nié la véracité de ces propos.

Temps de lecture: 2 min

Donald Trump a demandé le renvoi d’une journaliste de la chaîne prisée des conservateurs Fox News, qui a confirmé en partie ses propos « dénigrant » des soldats américains morts au combat, initialement rapportés dans le magazine The Atlantic.

« Jennifer Griffin devrait être virée pour ce genre de reportage. Elle ne nous a même pas appelés pour une réaction. Fox News c’est plus ce que c’était », a tweeté tard vendredi soir le président américain, remonté contré la chaîne – un temps son média de prédilection – et leur journaliste chargée des questions liées à la sécurité nationale, Jennifer Griffin. Cette dernière, respectée dans les milieux journalistiques et politiques de Washington, a cherché à confirmer l’article de The Atlantic, qui expliquait que Donald Trump avait qualifié des soldats américains morts pendant la Première Guerre mondiale de « crétins » et de « losers ».

« Crétins » et « losers »

L’article, paru jeudi, affirme que lors d’une visite en France en novembre 2018, Donald Trump aurait qualifié les 1.541 soldats américains morts pendant la bataille du bois Belleau de « crétins », ajoutant que le cimetière où ils reposent est rempli de « losers ».

La journaliste de Fox News indique que, selon un ancien haut responsable de l’administration Trump, le président américain aurait dit à propos de la guerre du Vietnam : « C’était une guerre stupide. Quiconque y est allé est un crétin ». Elle cite d’autre part deux anciens hauts responsables de l’administration Trump qui confirment que le républicain n’avait pas voulu se rendre en voiture au cimetière près de Paris pour leur rendre hommage.

L’affaire a connu un vif écho médiatique aux Etats-Unis. Le président, sa femme Melania et de nombreux responsables, actuels ou anciens, de la Maison Blanche ont nié la véracité de ces propos. Une excroissance osseuse au talon a été officiellement diagnostiquée au milliardaire républicain en 1968, lui permettant d’échapper à la conscription.

 

À lire aussi Trump cherche à ridiculiser Biden, sans succès

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, lundi 7 septembre 2020, 15:40

    J'admire la pudeur de gazelle du Soir traduisant suckers par crétins (si le demeuré avait dit morons, c'eût été juste).

  • Posté par Hubert Wynands, dimanche 6 septembre 2020, 20:02

    Ce faire traiter de crétin et de loser par un lâche qui a évité la conscription pour le Vietnam et ce sans doutes grâce aux relations de papa, qu’elle ironie. Il est gonflé celui-là.

  • Posté par Desmet Marc, dimanche 6 septembre 2020, 15:18

    Ce type est vraiment (mille excuses) un salopard! On peut détester les USA d'aujourd'hui mais traiter nos sauveurs des années 40 de « Crétins » et « losers » est vraiment scandaleux. Insulter tous ces jeunes gars qui sont tombés pour nous.... Sûr que si les boys n'étaient pas venus nous délivrer Trump serait actuellement Reichsführer-SS... derrière un bureau bien sûr! Il faut interdire ce "TDC" en Belgique, la politique à ses limites, là on sombre dans la fosse... septique!

  • Posté par Klein Alain, dimanche 6 septembre 2020, 19:29

    Monsieur Desmet, non, fosse septique est bien l'orthographe correcte.

  • Posté par Desmet Marc, dimanche 6 septembre 2020, 15:21

    Sceptique bien sûr (tellement énervé par ce vomis)

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une