Le rappeur Ademo, du groupe PNL, en garde à vue pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion»

Le rappeur Ademo, du groupe PNL, en garde à vue pour «usage de stupéfiants», «outrage» et «rébellion»
Capture d’écran - Youtube/PNL

Le rappeur Ademo, l’un des deux frères du groupe français PNL, a été placé samedi en garde à vue pour « usage de stupéfiants », « outrage » et « rébellion », a appris l’AFP de source judiciaire. Sur des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux samedi en fin d’après-midi, on voit le musicien être plaqué au sol puis menotté par plusieurs policiers dans un quartier de Paris. L’arrestation a provoqué un petit attroupement, certains aficionados du groupe intimant aux policiers de ménager celui qui avec son frère N.O.S connaît depuis 2015 un succès phénoménal en France.

PNL a notamment été lancé par le morceau « Le monde ou rien » dont le clip a été tourné dans la Scampia, quartier populaire de la banlieue de Naples. Les deux frères pratiquent une communication a minima, ne s’exprimant pas dans les médias. En avril 2017, Ademo s’est vu refuser le visa pour entrer sur le territoire américain alors qu’il devait participer au célèbre festival Coachella en Californie « après plusieurs mois de démarches administratives ».

Leur troisième et plus récent album « Deux frères », auto-produit, remonte à octobre 2019. PNL (Peace N’Lovés) a annoncé le report de sa tournée à cause de l’épidémie de coronavirus. La vidéo tournée au sommet de la Tour Eiffel de leur morceau « Au DD » a été vue au moins 157 millions de fois sur Youtube.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous