Cocktails molotovs lancés sur des pompiers: «Il y aura encore probablement d’autres incidents», selon Philippe Close

Cocktails molotovs lancés sur des pompiers: «Il y aura encore probablement d’autres incidents», selon Philippe Close
L.K.

Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles, a réagi à la suite des jets de cocktails Molotov contre des pompiers en intervention samedi soir dans le quartier des Marolles. « « J’espère que le parquet et la justice seront fermes car on touche à l’autorité de l’État. »

« On a toujours des soubresauts, ça va par vague. Il y aura encore probablement d’autres incidents avant que cela se calme. Il y a petit jeu du chat et de la souris. On a déjà procédé à de nombreuses arrestations. Et je ne doute pas qu’il y en aura d’autres. »

« On a un peu renforcé notre présence policière depuis quelque temps car on sent que des petits groupes assez jeunes qui traînent entre haut et bas des marolles. Et c’est vrai que la présence de la police perturbe certains trafics (drogue, recel) » poursuit-il .

Pas d’arrestation

Il n’y a pas eu d’interpellation à la suite des jets de cocktails Molotov contre des pompiers en intervention samedi soir dans le quartier des Marolles, mais des enquêtes judiciaires ont été ouvertes, a indiqué dimanche matin le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse.

Il estime qu’il serait logique que les incidents de la nuit passée soient liés à ceux de la veille lorsque deux jeunes majeurs ont été arrêtés administrativement vers 22h30, et relâché vers 00h30, alors qu’ils s’entraînaient à enlever leurs masques et à cracher. Par la suite deux mineurs ont été interpellés en lien avec le caillassage de quatre véhicules de police, dont trois ont été endommagés. Plus tard, un boîtier de Sibelga pour l’éclairage public et la vitrine d’une crèche ont été cassés dans la rue des Tanneurs.

Les troubles de la nuit dernière ont commencé à 21h20 avec le caillassage de la même crèche que la veille. « Puis, un véhicule et quelques poubelles ont été mis en feu, une bulle à verre renversée, des cocktails Molotov lancés vers les pompiers », raconte Olivier Slosse. « À un moment donné, il y avait une trentaine de personnes et en moins d’une heure il n’y avait plus rien. On est resté dans le secteur. On a fait des fouilles, mais on n’a interpellé personne ».

Des policiers de la zone Bruxelles-Ixelles en intervention pour des violences intrafamiliales avaient également été pris pour cible dans la soirée de dimanche dernier au moyen de feux d’artifice à hauteur de la rue Terre-Neuve. Une voiture de police banalisée avait aussi été incendiée à la mi-juillet dans le quartier.

Sur le même sujet
ArrestationIncendie
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous