Accueil Opinions Éditos

Guerre des postes au gouvernement: vous savez quoi? c’est indécent…

Qui sera à la tête du futur gouvernement ? C’est la seule question qui a hanté les conversations et les débats publics ce week-end.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La question était posée dimanche sur la VRT à Conner Rousseau, co-préformateur et président du SP.A : « Le Premier ministre doit-il venir de la formation politique la plus importante ou doit-il être Flamand pour démontrer que les Flamands, minoritaires, sont pris en compte ? » Réponse : « Ce doit être un bon Premier et surtout un bon projet. » Et c’était la seule qui devait être faite ce week-end. Tout autre commentaire sur les postes à distribuer était indécent.

Et pourtant certains n’ont pas pu se taire. On a même eu droit à un raisonnement porté par le président du MR estimant sur RTL « que dans n’importe quel autre pays du monde, le fait de reconduire Sophie Wilmès ne serait même pas une question ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 8 septembre 2020, 23:16

    N'est-il pas un peu curieux, cet article qui est entièrement dédié à la désignation du Premier ministre, alors même que son auteur semble trouver indécent de parler de cette désignation tant que le programme du gouvernement n'est pas mieux défini?

  • Posté par Pire Bernard, lundi 7 septembre 2020, 20:40

    Le plus important, ce ne serait pas plutôt de déterminer quelle personne a le plus d'atout pour sortir le pays de l'ornière ? Qu'il soit francophone ou néerlandophone, homme ou femme ? Mais non, dans le microcosme politique de ce pays en état de mort cérébrale, seuls les petits arrangements entre poly-tocards ont droit de cité. Pitoyable.

  • Posté par Surmont Willy, lundi 7 septembre 2020, 20:21

    L'indécence vient surtout des médias qui interprètent à leur goût l'ensemble des quelques déclarations politiques qu'ils ont eux-mêmes suscitées!

  • Posté par Bollinne Philippe, lundi 7 septembre 2020, 19:57

    Les associations politiques; partis et syndicats; sont des sangsues opportunistes. La preuve de leur totale inutilité : notre pays passe au travers dune crise sanitaire, sociale et économique avec un projet clair (limiter les décès et la déroute économique) et sans que lesdites associations ne palabrent pour avancer leurs pions. On vit une situation où la Belgique a un projet de société qui fonctionne et qui n’émane pas des bureaux politiques des partis. N'est-ce pas une preuve suffisante que la place réelle des associations politiques ne dépasse pas celle des lobbies ? Ils sont grassement payés pour défendre des intérêts particuliers sans aucune considération pour le pays et ses citoyens. BUITEN!

  • Posté par Dirickx Louis, lundi 7 septembre 2020, 16:57

    Mr. De Villers, de quelle interview parlez-vous ?????? Moi j'ai compris qu'il voulait améliorer son flamand, mais si VOUS en savez plus.......

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs