Accueil Sports Cyclisme Route

Cyclisme: Rein Taaramae, première recrue de Circus-Wanty Gobert

L’Estonien Rein Taaramae s’est engagé pour deux ans avec Circus-Wanty Gobert, a indiqué lundi la formation belge, dont il est la première recrue pour la saison 2021. Il fait actuellement partie de l’équipe française Total Direct Energie, qu’il avait rejointe en 2019.

Temps de lecture: 2 min

Avec Rein Taaramae, Circus-Wanty Gobert a engagé un coureur expérimenté. Le grimpeur estonien, 33 ans, est dans le peloton pro depuis douze ans. Vainqueur d’étape sur la Vuelta (2011) et au Giro (2016), il a participé huit fois au Tour de France. « J’ai évolué trois saisons en World Tour, chez Astana puis chez Katusha mais passé mes meilleures années dans des équipes Pro Continentales car le programme me convient mieux. Je connais bien les équipes françaises, russes, kazakhes, mais je n’ai encore jamais évolué dans une formation belge. Je suis impatient de découvrir cet environnement magique, avec une vraie culture du vélo, entre les classiques et les grands champions », dit Rein Taaramae, qui a notamment remporté le Tour de l’Ain (2009), le Tour de Burgos (2015) ou le Tour de Slovénie (2016).

« Le programme de l’équipe est idéal pour moi, en combinant des épreuves World Tour où je peux viser des victoires d’étapes ou des places d’honneurs, et des épreuves de l’Europe Tour accidentées, où je peux viser la victoire finale », poursuit le coureur de Tartu, engagé cette semaine à Tirreno-Adriatico. « J’ai déjà 33 ans mais je suis plus motivé que jamais. J’arrive aussi dans un groupe avec pas mal de jeunes grimpeurs, avec lesquels je veux partager mon expérience. J’ai toujours aimé guider les jeunes et les aider à progresser, donc je suis heureux d’arriver dans ce noyau plein de talents qui doivent encore éclore. De même, je suis prêt à donner un coup de main à Odd Eiking ou Simone Petilli quand la route s’élèvera ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Analyse Un test mitigé pour Remco Evenepoel au Tour de San Juan

Premier attaquant dans l’Alto Colorado, le Belge a dû se relever, faute de souffle à 2500 mètres d’altitude. Rien d’alarmant dans une étape dominée par les « locaux », à savoir les Colombiens. Miguel Angel Lopez, licencié d’Astana pour suspicion de dopage, a remporté l’étape… Evenepoel termine en 7ème position.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb