Accueil Belgique Politique

Charles Michel: «À Zaventem, à Maelbeek, c’est la liberté qui a été massacrée»

Les élus des différents niveaux de pouvoir sont réunis pour se recueillir et rendre hommage aux victimes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Deux jours après les attentats terroristes qui ont frappé Bruxelles, le premier ministre Charles Michel s’exprime devant le Parlement. Les élus des différents niveaux de pouvoir sont réunis pour se recueillir et rendre hommage aux victimes.

«  La tragédie terroriste s’est produite, sur notre sol. Notre population a été frappée en plein cœur. C’est un acte abominable, lâche  », a déclaré Charles Michel qui a tenu à montrer son soutien aux victimes et à leurs familles : «  Nous pensons à tous ceux qui ont perdu un proche, cruellement, injustement. Nous pensons aussi à tous les blessés, parfois gravement. Et à tous ceux qui ont attendu longtemps des nouvelles de leurs proches  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs