Nations League: le Portugal attend Ronaldo et son centième but

EPA
EPA

Absent samedi face à la Croatie, Cristiano Ronaldo espère se remettre d’une infection à un orteil et marquer son centième but avec le Portugal lors de son déplacement en Suède en deuxième journée de Ligue des nations, mardi à la Friends Arena de Solna, dont il garde un excellent souvenir.

« Heureux d’être de retour », a écrit dimanche le quintuple Ballon d’or sur son compte Instagram, en partageant des photos où on le voit s’entraîner balle au pied, avec ses coéquipiers, pour la première fois depuis mardi dernier.

La petite phrase lâchée par « CR7 » sur les réseaux sociaux, le jour où la Seleçao a atterri en Suède, fait également allusion à la dernière rencontre entre les deux pays, en novembre 2013, en barrage retour du Mondial-2014.

Cristiano Ronaldo avait alors vécu une soirée d’anthologie en qualifiant son pays grâce à un triplé, qui avait annulé un doublé de Zlatan Ibrahimovic (3-2), alors qu’il avait déjà marqué le but décisif de la victoire portugaise à l’aller (1-0).

Juste après son succès contre la Croatie samedi à Porto, le sélectionneur portugais Fernando Santos a assuré que le joueur de 35 ans se sentait « beaucoup mieux ».

Lundi, la presse sportive rapportait de façon unanime que son retour face à la Suède était très probable, et qu’il pourrait en profiter pour marquer son centième but international (il en compte déjà 99 en 164 rencontres) et se rapprocher encore un peu du record absolu de l’Iranien Ali Daei (109 buts).

Finie la « Ronaldo dépendance » ?

Mais le rétablissement du natif de Madère n’était pas le seul motif d’espoir affiché par les observateurs lusitaniens, qui ont vu dans la défaite infligée à la Croatie (4-1) des indices selon lesquels le Portugal pourrait enfin se libérer de sa « Ronaldo dépendance ».

« Jamais le Portugal n’a disposé d’autant de joueurs offensifs de qualité que maintenant », a écrit le commentateur Manuel Queiroz dans O Jogo, en ajoutant que la Seleçao a « un grand jeu de cartes même sans le quatrième as », Cristiano Ronaldo. Les trois autres sont, selon lui, Bruno Fernandes, Bernardo Silva et Joao Felix.

Au lendemain de la victoire des champions d’Europe en titre contre la vice-championne du monde, la presse sportive a même eu du mal à choisir lequel de ses héros devait être loué avec plus d’emphase.

Le journal Record a préféré saluer particulièrement l’arrière-droit Joao Cancelo, qui a ouvert le score d’un superbe enroulé du gauche dans la lucarne, et les premiers buts signés par Joao Felix et Diogo Jota, remplaçant de Ronaldo dans le onze de départ aligné par Santos.

Pour A Bola, c’est le pressing et la vista de Bruno Fernandes, nouveau maître à jouer de Manchester United, qui a été la clé de la victoire du Portugal samedi au stade du Dragon.

Et, surtout, Fernando Santos a encore quelques solutions de recours intéressantes comme André Silva, remplaçant et buteur contre la Croatie, ou la nouvelle recrue du FC Barcelone, le prometteur Francisco Trincao.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous