Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: de nouvelles étincelles autour de la Vivaldi

Engagements non respectés pour les uns, malentendu pour les autres...

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Les prémisses de la négociation pour un accord de gouvernement entre socialistes, libéraux, écologistes et CD&V ne sont pas un long fleuve tranquille. Le CD&V marque des signes d’irritation ces dernières 24 heures. D’abord sur RTL-TVI dimanche, où le président Joachim Coens a dit et répété que les demandes de son parti devaient être respectées pour que la coalition advienne. Il a répété ce propos le lendemain matin dans les colonnes du Standaard. Et lundi matin, juste après son bureau de parti, il est allé plus loin encore en annonçant que la Vivaldi était « sous pression ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 8 septembre 2020, 12:41

    Dormez bonnes gens , ce ne sont que des étincelles qui émanent de gens payés à taux plein et à ne pas faire grand chose depuis 18 mois. Mais comme une une fois au pouvoir ce serait fini avec des solutions père Noël, j'ai peine à croire qu'il puisse sortir un programme de vérité d'une coalition aussi hétéroclite...

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs