Accueil Culture

Les patrons de salles de théâtre, de cinéma et de concert à 100% derrière la Ville

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La Ville de Bruxelles accorde des dérogations, « c’est bien », constate Denis Gérardy. Mais le directeur du Cirque Royal constate que si des salles subsidiées peuvent, à court terme, se contenter d’une capacité de 60 ou 65 %, d’autres n’ont rien à attendre d’un tel redémarrage progressif. « Le Cirque est essentiellement loué à des promoteurs privés », rappelle-t-il. « Ce sont les 1.850 places assises qui les intéressent. Je plaide donc pour la pleine capacité car un taux d’occupation de 50 à 70 % équivaut à des pertes financières. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs