Roland-Garros: hôtels obligatoires pour les joueurs, masques pour les spectateurs

Photonews
Photonews

Joueuses, joueurs, spectatrices et spectateurs de Roland-Garros devront respecter des mesures sanitaires strictes édictées lundi par les organisateurs. Le but est de réduire au maximum le risque de contamination au Covid-19, qui a conduit la nº1 mondiale Ashleigh Barty à renoncer à disputer le tournoi parisien.

Le Grand Chelem, reporté à l’automne (27 septembre-11 octobre) en raison de la pandémie, accueillera jusqu’à 11.500 spectateurs par jour.

Pour les joueurs :

– Tests PCR réguliers : une première fois dès leur arrivée à Paris, accréditation délivrée après un test négatif, nouveau test sous les 72 heures et ensuite tous les cinq jours, tant qu’ils seront en course dans le tournoi

– Deux accompagnants accrédités par joueur pour le tableau final, un par joueur pour les qualifications

– Accréditation désactivée pour un cas positif, une personne qui n’a pas respecté les gestes barrières est considérée comme cas contact

– Deux hôtels à proximité de Roland-Garros réservés en « quasi-exclusivité », aucune exception ne sera accordée pour se loger ailleurs, contrairement à l’US Open

– Propres espaces dédiés (repos, restauration) à l’hôtel

– Accès au stade uniquement le jour de leur match, entraînement sur les courts de Jean-Bouin à proximité immédiate de Roland-Garros pour les jours sans match

– Équipe complète de juge de ligne et de ramasseur sur les courts principaux, avec masque obligatoire

– Prize money (environ 38 millions d’euros) en baisse d’environ 10 % par rapport à 2019 (baisse de 5 % pour l’US Open 2020), mais revalorisations des dotations de l’ensemble des qualifications (+27 %) et du 1er tour (environ 60.000 euros, +30 %)

Pour les spectateurs :

– Stade divisé en trois sous-espaces « indépendants les uns des autres et autonomes du point de vue de l’accueil du public » : le court Philippe-Chatrier avec six courts annexes, le court Suzanne-Lenglen et les courts annexes du Fonds des Princes, et le court Simonne-Mathieu sans annexe

– Jauge limitée à 5.000 places pour l’espace du court Philippe-Chatrier, 5.000 places pour l’espace du court Suzanne-Lenglen, et 1.500 places pour l’espace du court Simone-Mathieu (sans annexes)

– Protocole d’entrée et de sortie en cours d’élaboration pour fluidifier les flux de personnes

– Détenteurs de billets contactés par l’organisation pour leur présenter les nouvelles conditions

– Gestes barrières et distanciation physique : masque obligatoire pour les déplacements, mais aussi à sa place, groupes familiaux ou amicaux de maximum 4 personnes, neutralisation d’un siège, gel

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous