Accueil Léna

L’implant cérébral d’Elon Musk, entre espoir et fantasme

Neuralink est un petit bijou de technologie dont les applications exactes restent à inventer. Il aurait été testé sur cinq porcs de laboratoire. A quand sur l’homme ?

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

E lon Musk n’a rien d’un chercheur traditionnel, c’est le moins qu’on puisse dire, mais il serait difficile de lui contester une certaine réussite dans la concrétisation de ses idées visionnaires. Après avoir révolutionné le marché des voitures électriques avec Tesla et celui du spatial avec SpaceX (en mettant au point la première fusée réutilisable de l’histoire), le milliardaire sud-africain (naturalisé américain en 2002) créera-t-il à nouveau la surprise avec son projet d’implant cérébral, Neuralink, lancé il y a quatre ans ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vynckier Albert, mardi 8 septembre 2020, 17:00

    je me demande quand même si on ne s'éloigne pas trop de l'atavisme en concevant un homme bionique qui s'adapte aux lubies du moment?

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs