Coronavirus - Les salaires des "métiers essentiels" sont bien en-dessous de la moyenne belge

Statbel compare ce que les professions dites "essentielles" gagnent par rapport au salaire mensuel brut moyen d'un employé à temps plein dans le secteur privé en 2018, soit 3.627 euros. L'organisation met particulièrement l'accent sur les personnes qui n'ont pas pu télétravailler pendant le confinement parce qu'elles ont été en contact fréquent avec leurs clients ou patients.

Dans le secteur des soins de santé, les écarts de revenus entre les travailleurs sont considérables. Le salaire brut moyen par mois s'y élève à 3.682 euros, soit un peu plus que la moyenne nationale. Mais les travailleurs hautement qualifiés comme les pharmaciens ou les dentistes reçoivent un salaire largement plus élevé. Les médecins gagnent par exemple en moyenne 7.091 euros bruts par mois, ce qui en fait l'un des métiers les mieux payés du pays. Les aides-soignants gagnent quant à eux 2.549 en moyenne, soit près de 30% de moins que le Belge moyen.

Les infirmiers touchent 3.652 euros mensuels. Un salaire légèrement au-dessus de la moyenne nationale, mais inférieur à celui d'un travailleur moyen titulaire d'un bachelier.

Le personnel de sécurité (3.124 euros), les éboueurs (2.676 euros), les agents d'entretien (2.363 euros) sont eux aussi moins bien rémunérés. Mais ce sont les gardes d'enfants qui occupent la fonction la moins payée du pays, avec 2.317 euros bruts mensuels.

Les magasins d'alimentation sont eux aussi restés ouverts pendant le confinement, mais les travailleurs du secteur font partie des moins payés en Belgique. Les caissiers et le personnel des commerces gagnent en moyenne 2.500 euros par mois. Les travailleurs de l'industrie alimentaire sont un peu mieux lotis, mais gagnent 20% de moins que le Belge moyen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous