Ce qu’il faut retenir de la 10e étape du Tour de France: Sam Bennett remporte un sprint royal, Roglic reste en jaune (vidéo)

@News
@News

La 10e étape : Ile d’Oléron – Ile de Ré (168,5 km)

Une étape reliant deux îles, un scénario inédit pour une « échappée maritime » qui ne proposait effectivement pas le moindre dénivelé. Le vent de la côte semblait par contre propice aux bordures, gare aux cassures et pertes de temps coupables…

Le Pont de l’Ile d’Oléron voyait s’extraire Michael Schär et Stefan Kung : un duo suisse à l’avant pour une journée à la mer, voilà qui n’est pas commun. Les deux hommes repris après moins de 70 bornes, plusieurs chutes survenaient, impliquant notamment Pogacar et Guillaume Martin, sans conséquence cependant.

Alors que Trentin devançait Sagan et Bennett lors du sprint intermédiaire de Châtelaillon-Plage, l’allure s’accélérait à l’approche du Pont de l’Ile de Ré, balayé par un fort vent de côté. Une cassure et une énième une chute ne laissaient qu’un groupe réduit aborder le pont et ses 2926 mètres mais une temporisation générale permettait à la majorité de rentrer.

Le train Sunweb emmenait dans les ultimes kilomètres sur l’Ile, jusqu’à 400 mètres de la ligne, au profit de son finisseur, Bol. C’est pourtant Sam Bennett qui produisait l’effort victorieux, résistant de peu au retour de Caleb Ewan sur la ligne, Peter Sagan dans leur sillage.

Submergé par l’émotion, l’Irlandais s’offrait un premier bouquet sur le Tour de France, le deuxième pour sa formation depuis le départ après celui d’Alaphilippe. Quant à Roglic, attentif et bien entouré, il a parfaitement traversé le piège de la Charente.

L’homme du jour

Sam Bennett est devenu le premier Irlandais depuis Sean Kelly à remporter un sprint sur le Tour. Déjà victorieux au Giro et à la Vuelta, il intègre le cercle des coureurs ayant levé les bras sur les trois grands tours. L’homme fort de la formation Deceuninck-Quick-Step en a aussi profité pour récupérer le maillot vert que portait Sagan, son ancien équipier (et rival ?) chez Bora.

L’équipe du jour

Parfaitement groupé dans le final, le collectif Sunweb a de nouveau fait forte impression, emmenant cette fois le sprint au profit de Bol, sans succès hélas. Omniprésente, la formation allemande essaie sur tous les terrains, en espérant que sa persévérance paiera.

Le battu du jour

Troisième sur la ligne, son meilleur résultat depuis le départ, Peter Sagan a néanmoins dû céder le maillot vert, que l’on considérait presque comme le sien au fil des années. S’il veut le ramener une huitième fois à Paris, le Slovaque va devoir s’employer face à Bennett mais aussi Trentin qui se mêle à la lutte.

Le Belge du jour

Si l’on excepte Wout Van Aert, Jasper Stuyen est assurément le Belge le plus régulier dans les arrivées groupées. S’il lui manque le petit plus nécessaire pour émerger dans les 50 derniers mètres, le Louvaniste peut régler un groupe d’échappés ou profiter d’un terrain plus vallonné. Les journées à venir vont lui offrir des opportunités.

Le chiffre du jour

5. Le nombre de succès de Sam Bennett depuis le début de la saison : une étape du Tour Down Under, la Torquay Race, une étape du Tour de Burgos, l’étape du Tour de Wallonie jugée à Visé et la 10e étape du Tour de France.

L’image du jour

La vidéo de l’arrivée

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous