Lachaert positif au coronavirus, quelles conséquences pour la suite des négociations fédérales?

Lachaert positif au coronavirus, quelles conséquences pour la suite des négociations fédérales?
Belga

Le Roi Philippe doit aussi se faire tester, a indiqué le Palais mardi. Le souverain avait en effet reçu vendredi dernier Egbert Lachaert, qu’il avait alors nommé préformateur dans le cadre des négociations en vue de former un nouveau gouvernement fédéral. Le président de l’Open VLD a appris mardi le résultat positif de son test au coronavirus.

Lors des audiences, les règles de distanciation sont toujours respectées, assure-t-on au Palais. Par précaution, le Roi sera toutefois testé.

Egbert Lachaert est censé rendre vendredi un rapport de sa mission, menée en tandem avec le président du sp.a Conner Rousseau. On ignore à ce stade comment cette audience royale sera organisée.

Le président de l’Open VLD est en quarantaine pour deux semaines. Il n’y aura plus de réunion tant que les résultats des tests des autres présidents des partis impliqués dans les discussions de la coalition Vivaldi ne seront pas connus.

«Le préformateur continuera à suivre les négociations en vue de former un gouvernement fédéral avec son collègue préformateur Conner Rousseau et ce, par une liaison vidéo», précise le communiqué. Le vice-Premier ministre Alexander De Croo remplacera Lachaert à la présidence du parti.

Et la suite des négociations ?

L’autre préformateur, Conner Rousseau a expliqué que le travail se poursuivrait avec les personnes négatives.

«Il est trop tôt pour prendre attitude. Pas de précipitation. Tout dépend des différents résultats. L’absence d’Egbert Lachaert est déjà un problème majeur. Un préformateur ne se remplace pas comme un joueur de foot», a dit sur Twitter le président du MR, Georges-Louis Bouchez. Et d’ajouter, à l’adresse de M. Rousseau: «On ne peut pas continuer le travail uniquement avec les gens négatifs. Tous les partis doivent être traités sur un pied d’égalité».

L’information a suscité de nombreux commentaires ironiques sur les réseaux sociaux.

«Je vois beaucoup de railleries, mais le covid n’est toujours pas une simple grippe... Je souhaite aux présidents impliqués dans les négociations et à leurs équipes le plus prompt rétablissement possible, et espère qu’ils prendront soin d’eux dans les prochains jours», a répliqué le président de Défi, François De Smet.

Sur le même sujet
GouvernementMROpen VLD
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous