«Rousseau doit observer au moins neuf jours de quarantaine», selon Steven Van Gucht

«Rousseau doit observer au moins neuf jours de quarantaine», selon Steven Van Gucht
Photo News

Le président du sp.a et préformateur Conner Rousseau doit en principe observer au moins neuf jours de quarantaine, maintenant que son co-préformateur Egbert Lachaert a été diagnostiqué positif au coronavirus, affirme mardi soir Steven Van Gucht, de Sciensano. Les autres personnes qui ont été en contact avec M. Lachaert doivent aussi se placer en quarantaine, même avec un test négatif.

Egbert Lachaert a appris mardi après-midi qu’il avait été testé positif au coronavirus. « Il doit immédiatement observer quatorze jours de quarantaine », indique le porte-parole. Comme il s’agit d’un cas confirmé, il doit se placer en auto-isolation pendant au moins sept jours, ce qui est plus contraignant que la quarantaine, précise M. Van Gucht.

« Je viens d’être testé négatif et je serai retesté dans deux jours », a de son côté déclaré Conner Rousseau sur Twitter. « En attendant, je peux continuer mon travail, avec toutes les précautions. »

Selon les directives de Sciensano, M. Rousseau devrait lui aussi se mettre en quarantaine pendant une quinzaine de jours, comme toutes les autres personnes avec lesquelles M. Lachaert a eu un « contact à haut risque ». Cela inclut toute personne qui s’est trouvée dans la même pièce pendant plus de 15 minutes et à moins de 1,5 mètre du président de l’Open Vld.

« Les personnes qui ont assisté à des réunions mais qui ont gardé leurs distances ou qui portaient un masque n’ont peut-être pas besoin d’être mises en quarantaine, mais c’est à l’inspecteur de la santé de prendre cette décision », ajoute Steven Van Gucht. « Il n’y a pas de quarantaine pour les contacts à faible risque, mais les personnes impliquées doivent toujours porter un masque à l’extérieur, toujours garder leurs distances et faire attention à l’hygiène des mains. »

Les personnes qui doivent être mises en quarantaine ne peuvent la stopper qu’à la suite d’un deuxième test négatif. « Mais ce deuxième test doit être effectué au plus tôt neuf jours après le dernier contact à risque et au moins cinq jours après le premier test », souligne Steven Van Gucht, justifiant ce protocole par la période d’incubation. « Dans les premiers jours, le virus peut ne pas être détecté dans le corps. C’est pourquoi nous disons toujours qu’un test négatif ne remplace pas une quarantaine. »

Le deuxième test annoncé par Conner Rousseau « dans deux jours » serait donc prématuré. Dans le meilleur des cas, le président de la sp.a devrait rester en quarantaine pendant neuf jours.

Sur le même sujet
Politique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous