Accueil Sports Football Football belge

«En Italie, ils s’imaginent que la Belgique est en guerre!», déclare Dries Mertens après les attentats à Bruxelles

C’est un Dries Mertens visiblement encore sous le choc des attentats de mardi à Zaventem, où un ami était sur place et a aidé les victimes ensanglantées dans le hall de l’aérogare, qui s’est présenté en conférence de presse avant le déplacement au Portugal.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

«  Tout ce qu’il m’a raconté était effroyable  », a-t-il en effet relaté jeudi en conférence de presse après l’entraînement à huis clos des Diables Rouges au Stade Roi Baudouin. «  Du sang partout, me disait-il. Comment une chose pareille est-elle possible en Belgique ? À table mercredi on ne parlait que de cela entre joueurs. Personnellement j’espère surtout que les blessés se remettront bien. Je reçois un nombre incroyable de mails et de SMS d’Italie. Là-bas ils s’imaginent que la Belgique est en guerre  ! »

Choqué mais néanmoins content d’avoir retâté du ballon. «  Oui, sans aucun doute  », admet-il. «  Sur le terrain on ne pense à rien d’autre qu’au foot. On est tous content de jouer ce match au Portugal  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs