Accueil Société

«Dans le code génétique des combattants djihadistes»

David Thompson est reporter pour RFI et France 24. Il y a quelques mois, il signait un ouvrage remarqué « Les Français jihadistes », où il a rassemblé nombre de témoignages de jeunes radicalisés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Les attentats relèveraient notamment d’un changement de stratégie de l’Etat islamique qui, après avoir marqué un recul sur le front en Syrie et en Irak, aurait décidé de frapper ailleurs, notamment en Europe. Accordez-vous du crédit à cette explication ?

Personnellement, je ne suis pas d’accord avec cela. Le recul militaire de Daesh est postérieur à son annonce de frapper les membres de la coalition internationale. Celle-ci date de l’automne 2014 quand les pertes datent de l’année 2015 essentiellement. Pour moi donc, les attentats commis à Paris ou mardi à Bruxelles ne sont pas une fuite en avant. Les prochains mois seront à cet égard déterminants. Si l’État islamique venait à perdre Raqqah, beaucoup de combattants occidentaux pourraient vouloir revenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs