Ligue des Nations: l’Angleterre partage contre le Danemark dans le groupe de la Belgique

Reuters
Reuters

C’est le premier point des Danois dans cette compétition, après leur défaite 2-0 contre la Belgique samedi, alors que les Anglais avaient arraché un succès in extremis en Islande (1-0) sur un pénalty dans les dernières minutes.

Dans l’autre match de ce groupe, les Belges n’ont fait qu’une bouchée des Islandais (5-1).

Après un début de semaine agité en coulisse pour les Three Lions, avec l’affaire autour des jeunes Phil Foden et Mason Greenwood qui n’avaient pas respecté le confinement en Islande pour rencontrer deux jeunes femmes, Gareth Southgate devait être heureux de revenir rapidement au terrain.

Pour ce deuxième match en trois jours, le coach avait décidé d’innover en expérimentant un schéma très à la mode en 3-4-3, offrant leur première sélection au défenseur de Wolverhampton Conor Coady et au milieu de Leeds, Kalvin Phillips.

Mais c’est peu dire que l’expérience n’a pas été concluante, l’animation offensive des Anglais étant inexistante en première période et au mieux laborieuse en seconde.

Avec un Jadon Sancho transparent en attaque, un Harry Kane qui s’est battu mais un peu seul, les Anglais ont désespérément manqué d’un meneur de jeu qui n’est rentré qu’à un quart d’heure de la fin avec Jack Grealish, mais sans apporter l’étincelle escomptée.

Alors que l’attaque anglaise regorge de talents, Kane a encore été la principale — pour ne pas dire la seule — menace, avec une tête de peu au-dessus (69e) et surtout une belle inspiration pour profiter d’une sortie hasardeuse de Kasper Schmeichel, malheureusement sauvée sur sa ligne de Nicolai Jorgensen (90+2).

Innarêtable lors des éliminatoires pour l’Euro-2020 avec 37 buts inscrits en huit matches, l’Angleterre est beaucoup moins fringante dans la Ligue des Nations puisque sur ses cinq dernières rencontres, elle n’a marqué que deux fois, sur pénalty.

Ce nul 0-0 reste toutefois un résultat favorable avant de recevoir la Belgique en octobre, d’autant que les locaux ont raté le coche quand l’ancien pensionnaire de Premier League Christian Eriksen, désormais à l’Inter Milan, a envoyé dans les nuages sa frappe au point de pénalty, après une tête en retrait de Yussuf Poulsen (81e).

Southgate aura au moins apprécié ce cinquième match consécutif sans prendre de but pour son équipe, qui était privée de Harry Maguire, après ses ennuis judiciaires en Grèce, pendant ses vacances.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous