L’université de Louvain supprime sa chaire Fethullah Gülen

L’université de Louvain supprime sa chaire Fethullah Gülen

La chaire Fethullah Gülen d’études interculturelles à l’université de Louvain (KU Leuven) est dissoute, rapporte De Morgen mercredi. L’université belge avait déjà subi de fortes pressions de la part de la Turquie par le passé à ce sujet et le «climat défavorable a joué un rôle» dans cette décision, admet une source universitaire.

La page du site internet dédiée à la chaire a été supprimée mardi, mais la décision de dissoudre cette chaire a été prise il y a quelques semaines.

La chaire avait déjà été mise à mal après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 en Turquie, parce que financée par une plateforme faisant partie du réseau d’organisations du prédicateur turc Fethullah Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan qui l’accuse d’avoir orchestré cette tentative de coup d’Etat. M. Gülen, exilé aux USA, réfute toute implication.

Université terroriste

Dans les journaux turcs, la KU Leuven est qualifiée d’université terroriste placée sur liste noire et il est question que les diplômes délivrés par l’établissement ne soient plus valables en Turquie.

«Durant nos réunions, le doyen de l’université a explicitement affirmé que la pression de la part de la Turquie ne rend pas les choses faciles», commente Mehmet Bayrak, qui préside la plateforme de dialogue interculturel en question (IDP). «Il est dommage que l’université cède à cette pression sous le nouveau recteur», déplore-t-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous