Coronavirus - Les syndicats se mobiliseront le 28 septembre pour une hausse des allocations

Les syndicats soulignent que la crise sanitaire a creusé les inégalités mais que les organisations patronales "n'ont toujours pas compris l'importance de la concertation sociale". D'après eux, le patronat refuse de remettre à temps un avis commun sur "l'enveloppe bien-être", négociée tous les deux ans.

Cette enveloppe contient un budget fixe qui permet aux interlocuteurs sociaux, après validation par le gouvernement fédéral, d'augmenter certaines allocations au-delà de l'indexation normale. "Les employeurs préfèrent une fois de plus lier ce débat aux négociations de l'accord interprofessionnel (AIP) 2021-2022, ce qui réduit fortement les chances d'aboutir à un vrai progrès social pour les travailleurs et travailleuses", déplore le front commun syndical.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous