Accueil Opinions Chroniques

Aux donneurs de leçons: taisez-vous!

A force de rechercher constamment des responsables, c’est la victime que l’on en vient parfois à pointer du doigt. Ces jours-ci, la Belgique.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Quoi ? Quand la haine bestiale et meurtrière que suscite toujours l’alliance infernale de l’idiotie et du fanatisme laisse, une fois de plus, derrière elle, des monceaux de corps déchiquetés…

… Quoi ? Quand la religion crapulisée sous les dehors d’un cléricalisme mafieux se réinvestit sur le marché du crime afin de frapper au cœur de la ville emblématique du « vivre ensemble »…

… Quand, à travers Bruxelles, comme hier à travers Paris, c’est notre propre chair que labourent les armes des massacreurs…

… Quand nous pourrions tous, et pourrons peut-être tous demain, être les voyageurs d’un métro qui explose ou d’un aéroport qui s’effondre…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica: Romain Rolland était-il «poutiniste»?

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : l’homme de lettres, musicologue et internationaliste s’est fermement opposé au boycott des œuvres et des artistes allemands durant la Première Guerre mondiale. Son héritage spirituel ferait bien d’inspirer ceux qui, aujourd’hui, déprogramment les artistes russes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs