Accueil Économie Entreprises

Bertrand Gosselin: « Placer Paris en zone rouge a fait très mal à Thalys »

Le patron de Thalys confirme que la compagnie va perdre plus de 300 millions d’euros de recettes en 2020. Elle veut convaincre la clientèle « business » de revenir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Un été « contrasté ». C’est en ces termes que Bertrand Gosselin, le directeur général de Thalys, qualifie les deux mois qui viennent de s’écouler pour la compagnie ferroviaire, alors que la carte d’Europe, et singulièrement celles de France et de Belgique, se colorait petit à petit en rouge.

Quel est le premier bilan que vous tirez de juillet et août ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs