Les biotechs belges représentent 24% de la valeur boursière européenne du secteur

Leur valeur boursière a augmenté de 56% en un an, pour atteindre 42 milliards d'euros.

Cette part de marché de 24% place la Belgique en tête sur le continent, devant le Danemark (21%), l'Allemagne (18%) ou encore l'Espagne (9%).

Le secteur belge de la biotechnologie doit en grande partie son succès aux grands acteurs que sont UCB, argenx et Galapagos (ces chiffres datant du 14 août dernier ne tiennent donc pas compte de la récente baisse des cours de Galapagos, mais cette contre-perfomance ne remet cependant pas la première position de la Belgique en question, NDLR).

Les entreprises plus modestes - soit d'une valeur boursière de moins d'un milliard d'euros - ont elles vu leur valeur sur le marché augmenter de 0,4 milliard pour atteindre 2,6 milliards d'euros. Dans leur tranche, elle s'adjugent la quatrième place en Europe derrière la Grande-Bretagne (4,6 milliards), la France (4,3 milliards) et la Suède (4 milliards).

La croissance belge s'explique principalement par les entrées en Bourse d'Iteos (890 millions de capitalisation) et de Hyloris (267 millions). "Les entreprises belges déjà cotées en Bourse comme Bone Therapeutics, MDX Health, Biocartis et Mithra ont connu une année plus mitigée", relève Flanders.bio, l'association sectorielle en Flandre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous