Accueil Monde France

«Charlie Hebdo»: un plaidoyer vibrant pour la liberté

Après le récit de l’effroi, les témoignages de combat. Au procès des attentats de 2015, Riss et les siens ont fait un éloge vibrant de la liberté d’expression face aux totalitarismes. Et dénoncé les complaisances qui ont nourri le terreau de l’attentat.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 5 min

Ils se ressemblent tous un peu. Tous blessés, mais tous debout. Le webmaster Simon Fieschi comme le journaliste Fabrice Nicolino ont déposé mercredi leur béquille le temps de leur déposition devant la cour d’assises qui juge depuis une semaine les attentats de 2015. Et si les longues jambes de Riss tremblent à la barre, jamais le directeur de Charlie Hebdo ne chancelle pour défendre son journal et plus encore. Car à les entendre, ce ne sont pas seulement des dessinateurs que les frères Kouachi ont massacrés. C’est aussi la liberté que l’on a tenté d’assassiner.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 9 septembre 2020, 19:35

    À méditer par les politicards et "intellectuels" collabos pro-voile dans l'administration; on peut rêver...

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs